Maison connectée : Quels sont ses avantages et éventuels risques ?

0
373

La maison connectée est l’une des avancées technologiques majeures de notre époque. Grâce à la domotique, il est désormais possible de commander de nombreuses installations et équipements domestiques à partir d’une interface de commande centralisée. Cette technologie possède indéniablement de nombreux avantages dont certains restent encore à découvrir. Mais, il ne faut également pas négliger le revers de la médaille, c’est-à-dire les éventuels risques qui y sont inhérents. Découvrez à travers cet article les avantages de la maison connectée ainsi que quelques-uns de ses risques éventuels.

Le confort

La domotique rend possible l’automatisation des tâches liées à la mise en marche et à la gestion des équipements électroménagers. En partant de cette définition, on voit aisément que la maison connectée vise avant tout à optimiser le confort de ses occupants. Pour illustrer, imaginez que vous soyez en mesure de mettre en marche votre réfrigérateur ou votre four depuis le bureau en vous servant de votre smartphone. Vous pourrez ainsi programmer la cuisson de certains aliments et gagner un temps considérable à votre retour. Si par contre il s’agit de lampes connectées, vous pourriez rester confortablement assis dans votre canapé et éteindre la lumière du garage par exemple. En définitive, quel que soit le cas de figure, tous les aspects de la maison connectée convergent vers un seul objectif : faciliter la vie du propriétaire.

Notez qu’il existe différents niveaux d’applications de la domotique au sein d’une maison connectée. Vous pouvez par exemple automatiser une partie de vos installations (ou plusieurs à la fois) de manière à pouvoir les contrôler à distance. Il peut s’agir :

  • De vos lampes LED ;
  • Du système de verrouillages des portes et fenêtres ;
  • D’un thermostat…

Si l’une d’entre ces configurations domotiques vous intéresse, alors n’hésitez pas à faire appel à un spécialiste pour vous assister. Vous pouvez par exemple trouver votre domotique Delta Dore chez CFP Sécurité.

La rationalisation de la consommation d’électricité

La gestion optimale de l’énergie (sous toutes ses formes) est l’un des principes de base de la domotique. En termes concrets, lorsque vous automatisez la gestion de tous vos appareils électroménagers (grâce à la domotique), cela vous permet de gérer de manière optimale leurs différents états de fonctionnements (mise en marche, veille, extinction). Vous serez alors moins enclin à laisser des lumières allumées, à laisser le réfrigérateur allumé alors que vous n’en avez pas besoin ou encore à garder la télévision en veille plutôt que de l’éteindre.

Il n’est donc pas fallacieux de prétendre qu’une maison connectée permet de rationaliser la consommation électrique.

Le gaz est également une énergie que la domotique peut vous permettre de bien gérer. En effet, étant donné que le fonctionnement des installations de chauffage est automatisé dans une maison connectée, le gaz est utilisé de manière optimale (absence de gaspillage). Et même en cas d’usage anormal dû à une fuite par exemple, vous pourrez également en être informé (grâce à la domotique) par une notification express afin de prendre les dispositions idoines.

Par ailleurs, étant donné que la domotique est à la pointe de la technologie, elle utilise exclusivement des équipements conformes aux dernières réglementations en vigueur en termes de consommation d’énergies. Il s’agit pour la plupart d’équipements A+++ ou A++. Tout cela contribue d’une manière ou d’une autre à optimiser la consommation énergétique au sein d’une maison connectée.

L’assistance à une personne âgée vivant seule

La maison connectée peut également permettre de porter assistance à une personne âgée qui vit seule. Par exemple, en mettant en place des systèmes de contrôle d’activité cardiaque et des capteurs divers au sein d’une installation domotique, il est possible d’obtenir même à distance des informations sur l’état de santé de vos parents âgés. Ces informations pourront être envoyées sous forme de notifications ou d’alertes sonores sur votre smartphone pour vous avertir en cas de problème (chute, malaise cardiaque).

Cette possibilité est également envisageable pour les personnes à mobilité réduite. Afin de leur permettre de gagner un certain niveau d’autonomie.

Économies d’argent

C’est un secret de polichinelle : une maison connectée à la pointe de la technologie demande un investissement très important. Toutefois, lorsqu’on relativise l’analyse, il est possible d’identifier certains avantages financiers non négligeables. Celles-ci concernent principalement les économies d’énergies. En économisant de l’énergie grâce aux différents systèmes de gestion de la domotique, vous économisez également de l’argent puisque cela se fera directement ressentir sur vos factures. Ainsi, que ce soit pour l’électricité ou le gaz, l’argent économisé peut être considérable sur le long terme.

La sécurité

La sécurité est l’un des aspects qui font la force de la domotique. En effet, avec des équipements connectés accessibles à distance, le niveau de sécurité d’une maison se trouve hautement optimisé. Une porte connectée par exemple peut présenter plusieurs niveaux de sécurité. Il est même possible de la configurer de manière à ce qu’elle ne s’ouvre qu’en votre présence (ou uniquement sur votre ordre). Et contrairement aux portes à serrures classiques, le risque d’entrée par effraction est relativement bas, voire néant. Découvrez ci-dessous deux autres aspects sur lesquels la maison connectée peut être considérée comme hautement sécurisée.

Les caméras de surveillances connectées

Une caméra de surveillance (au sein d’une maison connectée) permet d’avoir accès aux images qu’elle enregistre même depuis un emplacement lointain (via une plateforme de streaming spécialement configurée). Ceci étant, même lors d’un voyage, le propriétaire peut avoir un œil attentif sur sa maison, son garage ou son jardin. Il y a de quoi décourager les éventuels maraudeurs…

Les alarmes connectées

À l’instar des portes connectées et des caméras de surveillances connectées, les alarmes contribuent également à l’optimisation de la sécurité au sein d’une maison connectée. Vous pouvez par exemple les configurer de manière à ce qu’une alerte vous soit envoyée directement (sur votre smartphone) en cas d’intrusion ou de tentative d’intrusion. Elles peuvent également être configurées pour se déclencher en cas d’incendie.

Les éventuels risques de la maison connectée

Certes, les avantages de la maison connectée sont nombreux et tendent même à faire oublier ses inconvénients. Mais, il est important de garder à l’esprit qu’à l’instar de toute œuvre humaine, la maison connectée présente d’éventuels risques. Les plus importantes parmi ces derniers sont notamment :

  • Les risques de piratages ;
  • Les risques de bogue ;
  • Les risques relatifs à la dépendance de la maison connectée à Internet.

Voici de manière détaillée, tout ce qu’il faut savoir sur ces éventuels risques de la domotique.

Les risques liés au piratage

Tout algorithme possède des failles de sécurité, à plus forte raison s’il est connecté à Internet. Il n’est donc pas impossible qu’une maison connectée soit piratée. Bien entendu, un tel piratage peut avoir des conséquences très graves. Les dommages peuvent être d’ordres matériels (cambriolage, effraction…) ou corporels (en cas d’atteinte à l’intégrité physique).

Par ailleurs, étant donné que la gestion de la domotique est centralisée sur un appareil (ordinateur, smartphone, tablette), le pirate pourrait également avoir accès à des informations personnelles du propriétaire. Il peut s’agir de coordonnées bancaires, de mails ou encore de fichiers personnels…

Note : Ce genre d’intrusion a déjà eu lieu au Canada (dans le cadre d’une expérience réalisée par la société Canadian Broadcasting Corporation en 2018). Dans l’intervalle de quelques heures seulement, une équipe de hackers a pu avoir accès au thermostat, au système de verrouillage de la porte et aux caméras de surveillances d’une maison connectée. Il a ensuite été possible pour eux de changer la température ambiante, de déverrouiller la porte et de voir ce qui se passait à l’intérieur.

Somme toute, le risque de piratage est donc un aspect à ne pas prendre à la légère.

Les risques de bogue

Vous est-il arrivé une fois qu’une application de votre smartphone s’arrête subitement de fonctionner ou affiche un message d’erreur inopinée ? Sans doute que oui.

De manière similaire, une maison connectée peut être confrontée à des bugs de fonctionnement (mineurs ou majeurs). On pense par exemple à une situation dans laquelle vous pourrez être momentanément coincé chez vous à cause d’un bug du système de verrouillage. Une anomalie de fonctionnement de votre box domotique pourrait également (selon le cas) porter atteinte à vos équipements électroménagers et mettre certaines d’entre elles hors d’usage.

En effet, même s’il est rare que de telles situations surviennent, il s’agit de possibilités à prendre en compte.

La dépendance de la maison connectée à Internet

Une maison connectée et tous les équipements (connectées) qu’elle comprend dépendent entièrement de la connexion Internet. Cela suscite logiquement quelques interrogations. Qu’en est-il si la connexion Internet venait à s’interrompre sur une longue durée ? Quelles en seraient les conséquences ? Quel impact cela aurait-il sur la sécurité des occupants ? Voilà autant d’interrogations qui laissent planer un tant soit peu le doute sur les réelles implications de la domotique. D’autant plus que les maisons du futur tendent à être de plus en plus connectées.

Que retenir à présent ? La maison connectée a pour but d’optimiser le confort et de faciliter la vie de ses occupants. De ce fait, elle présente de nombreux avantages très pratiques (sécurité, économie d’énergie…). Mais, on peut également identifier ses éventuels risques. Il y a par exemple les risques liés au piratage et les éventuels bugs de fonctionnement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here